L’adjoint menace de faire condamner le Maire

C’est un courrier pour le moins curieux qu’ont reçu, en fin de semaine dernière, les habitants de la rue des Fauvettes.

En effet, E Picard, le Maire de Gournay, a écrit à chacun d’eux, pour leur dire que face  aux problèmes récurrents de voisinage dans cette rue, il risque de se retrouver mis en cause devant le tribunal, par l’un de ses adjoints… Mr Grez !!!

L’intolérance  chronique dont fait preuve le couple, qui fait  » front  » commun vis à vis des enfants de leurs voisins, même lorsqu’ils sont dans la cour de leurs parents, est connue depuis de trop nombreux mois.

Quelle situation incongrue pour E Picard, qui en présentant ce monsieur sur sa liste électorale en toute connaissance de cause savait le risque qu’il prenait, n’hésitant pas à lui confier de plus, une délégation d’adjoint à l’Urbanisme. Il ne faut pas aujourd’hui qu’il se montre étonné par les conséquences.

Parler de son assurance d’élu et d’un hypothétique arrêté municipal, aussi compliqué à rédiger qu’à faire appliquer, est dérisoire au regard du mal-être d’un grand nombre de familles inquiètes, c’est un comble, du retour des beaux jours. Cela démontre dans quelle difficulté s’est mis lui-même le Maire de Gournay.

Prenez connaissance, ci-dessous, du contenu de ce courrier.

                                                                       A l’attention des habitants de la rue des Fauvettes

Madame, Monsieur,

J’ai reçu récemment le courrier d’un avocat intervenant pour le  compte de M. et Mme GREZ me mettant en demeure en tant que maire de faire cesser  les bruits de jeux de ballons et plus généralement les jeux  sur la voie publique.

Malheureusement mon assurance personnelle en tant qu’élu me confirme que je peux tout à fait être mis en cause en cas d’inaction et être condamné par le tribunal.

Avant d’en arriver à réglementer par voie d’arrêté les jeux de ballon sur la voie publique (ce que je ferai qu’en ne toute dernière extrémité) je souhaite demander à chacun des propriétaires de la rue de veiller à ce que les enfants jouent désormais dans les jardins et non plus sur te domaine public.

Les installations sportives publiques de la ville sont par ailleurs à leur disposition pour la pratique de leurs activités de plein air.

Vous remerciant par avance de ce que vous allez entreprendre,

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

                                                                                                                   Le Maire

                                                                                                                   E. PICARD

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s