On ne nous dit pas toute la vérité !

La réunion du conseil municipal du 4 juillet dernier, nous a donné la possibilité de nous faire entendre et de souligner les déclarations  quelque peu mensongères, du maire de Gournay dans la presse locale le 10 mai 2017, où il affirmait avoir été convoqué à la préfecture,  en raison de la  situation financière de la ville.

Sauf, que la lecture des comptes rendus des deux dernières réunions  du conseil, que l’on nous demandait  d’approuver, nous a permis de mettre en évidence d’autres motifs pour cette convocation. Car en effet, il est consigné dans celui de la réunion du 22 mai, les propos de M. Picard, donnant  lui-même les véritables raisons de sa convocation à la préfecture :

  • la présentation  au conseil municipal d’un budget non sincère.
  • la demande  de mandatement d’office de JPV auprès de la préfecture, pour le non-paiement d’intérêts moratoires.

Un constat inadmissible, qui nous a donc amené, à nous adresser en ces termes au Maire de Gournay, au cours de cette dernière réunion du conseil <<  les raisons de votre convocation, consignées  dans le compte rendu du 22 mai, sont bien différentes de celles avec lesquelles  vous vous êtes épanché dans le journal local du 10 mai. Vos déclarations volontairement précipitées pour être inexactes, ne pouvaient pas attendre la réunion du CM du lendemain 11 mai où vous nous avez dit en quelque sorte, que la lecture du journal  suffisait à l’information du conseil sur ce sujet. Vous avez trompé tout le monde, les élus, mais aussi la population puisque ce que vous avez dit aux journalistes, ne correspond pas du tout à la réalité que vous avez donnée vous-même, comme cela vient  d’être souligné au travers de la lecture d’un extrait du compte rendu que vous soumettez ce soir à l’approbation du conseil >>.

Pour compléter notre connaissance sur l’exactitude de cette situation, nous avons demandé les copies des courriers cités dans le compte rendu :

  • celui de la préfecture annonçant, la saisie de la Chambre Régionale des Comptes
  • celui de la Chambre Régionale des Comptes, annonçant la mise sous contrôle des dépenses.

Pour les mêmes raisons, nous avons demandé que nous soit fourni la copie des calculs, ayant servi à définir le montant estimé du déficit de la piscine, dont se sert le Maire, pour justifier la fermeture pendant quelques mois,

 

Une réflexion sur “On ne nous dit pas toute la vérité !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s