Un budget non sincère !

Le conseil municipal s’est  réuni  deux fois au mois de juillet. La seconde le vendredi 21, a été une séance imposée par la Préfète, afin de faire revoter le budget 2017, La représentante de l’Etat considérant que celui voté par le  conseil municipal le 30 mars dernier, comportait des montants inscrits, non évalués de façon sincère. Qu’il fallait que ce budget, une fois corrigé, soit soumis  une nouvelle fois au conseil.

Une décision lourde de sens pour le Maire de Gournay…

La représentante de l’Etat, considère  que des recettes fiscales supérieures à celles notifiées par ses services, figurent dans le budget,  elle a donc saisi la Chambre Régionale des Comptes au motif que le budget primitif 2017 n’a pas été  adopté en équilibre réel.

Des représentants de la CRC sont donc venus en mairie une dizaine de jours et ont rédigé un avis de 17 pages, transmis au Maire de Gournay le 27 juin.

Pas question ici de rentrer dans les nombreuses  observations comptables, plus ou moins importantes,  contenues dans cet avis, mais d’aborder la manière avec laquelle le Maire de Gournay  a communiqué sur le sujet.

1)-Dans le journal local du 10 mai, M Picard  explique que sa convocation en préfecture était due à la santé financière  de la ville, laissée par ses prédécesseurs bien sûr.

*Des explications qui cachent celles données ci-dessus …

2)-A la fin du conseil du 22 mai, M Picard nous a indiqué, comme le compte rendu le stipule, que la ville avait reçu une lettre de la CRC, du fait que dans le budget 2017, les recettes seraient surévaluées par rapport aux indications de la Préfecture. La différence  globale serait selon ses dires de 4.500 € environ seulement.

*L’avis de la CRC indique (page 2) un écart de  45.793 € …

Nous avons fini par demander à M Picard, au cours de cette réunion du 21 juillet, à quel moment il disait la vérité.

La Chambre Régionale des Comptes quant à elle, lui recommande  entre autre (page 11 de son rapport) de  veiller à l’avenir à la sincérité de ses inscriptions budgétaires.

Il lui sera bien difficile, cette fois-ci,  d’essayer de mettre cela, sur le dos de l’équipe précédente.

Profitant de cette réunion exceptionnelle, nous avons rappelé au maire de Gournay, notre demande, faite lors du conseil du 4 juillet, de nous fournir les éléments  de calcul,  qui lui ont servi à annoncer un montant de déficit de la piscine et les économies réalisées  en la laissant fermée.

Réponse : les calculs sont en cours !!!

Cette réponse conforte nos doutes sur la véracité des annonces fracassantes faites  par M Picard et   des chiffres avancés.

Autre demande de documents, faites par nos soins, au sujet d’une autre affirmation faite récemment par M Picard, au sujet de la durée de l’endettement de la ville. Là aussi, la fourniture de ces documents démontrera  que ses allégations ne correspondent pas à la réalité.

On en reparlera.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s