Tribune de Janvier 2019

Cette première tribune de l’année 2019, nous permet de souhaiter à chacune et chacun d’entre vous,  tous nos meilleurs vœux de bonheur et de santé.

Elle permet aussi de revenir sur l’année écoulée, sur notre action, notre rôle au sein de l’opposition. Après plus de 4 ans dans cette situation, notre groupe est resté uni et au complet, au contraire de la liste majoritaire. Notre volonté de représenter les gournaisiens qui nous ont fait confiance, est toujours intacte. Si nous avons voté de nombreuses décisions au conseil, nous avons aussi dû rétablir la vérité à plusieurs reprises, lassés d’entendre et de lire des contrevérités. Ce fut encore le cas, lors du dernier conseil, où nous avons apporté la preuve écrite, que des affirmations, répétées avec force par M Picard, étaient mensongères. En tant que professionnel de la politique, il pense que répéter à l’envie ces contrevérités, il en restera quelque chose, espérant que cela se transforme en vérité dans les esprits.

Nous avions annoncé lors des élections municipales en 2014, que la ville serait au niveau de son endettement, dans les 4 ans à venir, dans la moyenne des villes de même taille.

Qu’en est-il aujourd’hui. Les derniers chiffres officiels de 2017, parus sur le site du ministère des finances, indiquent un endettement de la ville de 7,566 M€. Un montant dont on essaie de vous faire croire qu’il est unique en son genre. Mais il suffit de regarder d’autres exemples dans le Pays de Bray pour se rendre compte que cette situation n’a rien d’exceptionnel : Neufchâtel c’est 4.947 M€ et Forges 6.135 M€.

Cela représente  1.158 € par habitant à Gournay, 991 € à Neufchâtel et 1.463 € à Forges. La moyenne des villes semblables en France est de 1.089 €. Le montant des emprunts qui ont servi à la réalisation de nombreux investissements pour l’évolution de notre ville, continue de baisser, il est estimé fin 2018 à 1.030 € /h.

Alors suggérons à M Picard de parler d’autres sujets, proposons-lui ceux dont il ne parle pas, comme la fiscalité de la communauté de communes, dont il est président. Chacun a constaté les augmentations d’impôts de cette collectivité en 2018, 160% sur la taxe d’habitation, 116% sur la taxe foncière. Ou encore les ordures ménagères, qui malgré les promesses, ont augmenté depuis 2015 de 50 %, malgré la réduction de la fréquence des levées, passée de chaque semaine à tous les 15 jours.

Plus d’infos sur https://gournayenbraysolidaire.com

J-L Pain, F Legendre, T Guillotin, Ph Lemercier, C Campion

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s