Tribune de Juin 2019

Le budget 2019 voté en mars, prévoit un excédent de fonctionnement estimé à 2 millions d’euros.

Un excédent confortable qui intervient après ceux de 1.6M€ en 2016, 1.1 M€ en 2017 et 1.6 M€ en 2018. Nous avions toujours annoncé que la « digestion » des investissements importants réalisés avant 2014 se ferait sur une durée d’environ 4 ans, nous y sommes. Alors pendant combien d’années va-t-on encore nous parler de difficultés financières rencontrées par la ville de Gournay. Ce discours politique entretenu ne tient plus face à la réalité des chiffres et aux nombreux projets en cours ou annoncés  comme celui d’un camping à la place de l’ancienne station-service côte de Saint Aubin. Un projet surprenant, appris dans la presse, dans un secteur qui pourrait être plus particulièrement destiné à l’habitat. On ne peut s’empêcher de penser, en évoquant ce projet, à l’abri pour vélo(s) si peu utilisé. Autre projet estimé à 3.1 million d’euros, des travaux la piscine, qui après avoir été fermée pendant plusieurs mois serait agrandie. 46.000 € ont également été prévus pour un panneau d’affichage électronique à l’entrée de la ville, alors que pendant ce temps, sur les 500.000 € inscrit au budget 2018, pour l’entretien de la voirie, seulement 103.652 € ont été utilisés. C’est regrettable, car chacun peut constater la dégradation de l’état des rues et trottoirs sans parler de la propreté.

A l’inverse, la vidéosurveillance annoncée avec force en 2015 a vu ses crédits retiré du dernier budget, ce que nous avons souligné. D’une façon surprenante, ce projet est réapparu peu de temps après dans la presse, il est vrai que cela faisait écho à une demande pressante de l’Union Commerciale, mais il n’y a plus de crédits.

Peu d’informations vous sont données sur le fonctionnement de la Communauté de Communes (CC4R), en voici donc quelques-unes : il a été constaté en 2018 un déficit de 300.000 € pour le fonctionnement du service des ordures ménagères (SIEOM), où sont les belles promesses. Une somme, contestée de 60.000 €, a été inscrite pour l’étude de faisabilité d’un centre de formation sur l’emplacement de l’ancien lycée Saint Joseph, seul l’achat du terrain représenterait 3 M€ d’euros. Dernièrement, nous avons appris que le projet de maison médicale ne verrait pas le jour avant 2021, quand on sait que le président de la CC4R alors dans l’opposition municipale, voulait empêcher le rachat du cabinet de la Tour Yber, quel serait la situation médicale à Gournay depuis 2013.

Plus d’informations sur : gournayenbraysolidaire.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s