Tribune de janvier 2020

Nous souhaitons à chaque Gournaisienne et chaque Gournaisien tous nos meilleurs vœux de bonheur et de santé pour cette nouvelle année.

Une année charnière dans la vie municipale puisqu’elle va marquer le terme d’un mandat et la naissance d’un nouveau.

Pendant ces 6 années écoulées, nous avons, tous les cinq, exercé avec assiduité notre mission au sein de l’opposition municipale, dans le respect des électeurs qui nous ont fait confiance.

Nous avons voté, au conseil municipal, la majeure partie des points proposés. Nous nous sommes abstenus ou avons voté contre, sur les points qui ne nous semblaient pas aller dans le bon sens ou contraire à l’intérêt général.

Nous avons dû rétablir malheureusement, la vérité à de nombreuses reprises, sans avoir le même écho médiatique que les mensonges et accusations formulées. La ville était soi-disant dans une grande difficulté financière, et cela devait durer encore 20 ans voir 30. Sa situation budgétaire était incomparable aux autres communes, un désastre en quelque sorte. Alors si l’on veut comparer, comparons sur la base de chiffres officiels vérifiables par tout un chacun. En 2017 par exemple, l’excédent dégagé par habitant à Gournay est supérieur à celui de Forges et 11 fois plus élevé que celui de Neuchâtel. L’endettement de la ville est très peu supérieur à celui de Neuchâtel et bien inférieur à celui de Forges, il continuera de décroitre pour s’éteindre à ce jour dans une douzaine d’année. Si l’on regarde l’intérêt des nombreuses réalisations financée avant 2014 par ces trois villes, la ville de Gournay est loin devant, comme viennent de le confirmer les 2 architectes qui ont réfléchi sur le devenir de la ville à la demande du Maire actuel. Ce même Maire qui se réjouit d’utiliser ces belles réalisations qu’il a systématiquement combattues à l’époque.        

Nous avons été aussi accusés de ne pas avoir été présents lors de réunions importantes pour la réception des travaux de l’Atelier. Faux, les différents comptes rendus de chantier prouvent le contraire.

Ces accusations non fondées sont volontairement toxiques. A part salir, elles servent peut-être aussi à masquer les absences répétées des élus de la majorité actuelle dans de nombreuses réunions municipales ou intercommunales. Exemple éloquent, depuis 18 mois, la ville n’est plus représentée au Syndicat d’eau Bray Sud dont le maire de Gournay est un vice-président indemnisé.

Suivez-nous sur : gournayenbraysolidaire.fr

J-L Pain, F Legendre, T Guillotin, C Campion, Ph Lemercier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s