Tribune de décembre 2021

Chers gournaisiennes et gournaisiens,

      Quand on est élu au sein du conseil municipal, on se doit d’être présent aux différentes réunions surtout lorsqu’il s’agit d’une convocation au conseil municipal. Comme lors de chaque conseil municipal, au début de la séance du 23 septembre, le maire de Gournay a commencé par compter les élus présents de sa liste. Il s’est assuré qu’il avait bien atteint le nombre minimal de 15 élus, nécessaire à l’obtention du quorum. Ils étaient 15, pas un de plus sur les 23 qui composent son groupe, il n’a pas eu besoin de téléphoner aux différents figurants. Plusieurs de ses élus n’ont d’ailleurs plus été vus depuis des mois. Ils n’ont pas participé à l’organisation des dernières élections Régionales et Départementales, ce qui avait pourtant valu la démission d’office de M. Grez au cours du mandat précédent. Chose étonnante, ces mêmes élus continuent à donner des pouvoirs pour que des élus présents votent à leur place.

      Autre sujet, la réhabilitation-extension de la piscine. Des avenants de travaux supplémentaires, non prévus à l’origine, ont été présentés lors des 3 derniers conseils municipaux pour un montant total de 120.029,14 € et les travaux ne sont pas finis. Ils ont d’ailleurs 14 semaines de retard ! La piscine sera-t-elle ouverte pour les grandes vacances 2022, la question commence à se poser.

Autre sujet qui vous et nous inquiètent vous gournaisiens, le cabinet médical de la Tour Ybert : lors de la dernière réunion de la CC4R, son président et aussi maire de Gournay, a été interpellé au sujet du départ probable d’un de ses médecins. La réponse très appropriée de M. Picard fut : Je vais perdre des loyers !!!  Après avoir fait couler le projet de maison médicale, on se rend compte au travers de cette réponse, que le maire de Gournay n’a pas la même vision du grave problème, qui inquiète tous les gournaisiens. Interpellé également sur la fermeture de l’unité de Soins de suite et de réadaptation (SSR) de l’hôpital, absence de médecin coordinateur, le président de la comcom et président du conseil de surveillance de l’hôpital a proposé aux délégués communautaires de prendre une motion qui va être adressé à l’ARS afin que des médecins viennent exercer à l’hôpital. Motion qu’il n’a pas voulu étendre au territoire de la communauté de communes.

                                                                                                              Tribune rédigée le 13/11/2021

Suivez-nous sur notre blog gournayenbraysolidaire.com             

et notre page face book gournayenbraysolidaire 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s